Archives du blog

Jixi: Les bagnards de World Of Warcraft

Défroquer du Nain, raboter de l’Elfe, traumatiser du Troll… Pour beaucoup de geeks, World Of Warcraft (WOW) est LE jeu online de référence.

Le geek, communément défini comme un être associal, petit et moche ayant une vie partagée entre un lit froid et un ordinateur en surchauffe (même si le geek a beau souhaiter l’inverse) peut se révéler être un Elfe grand et fort au sourire digne d’un mannequin Colgate et vivant des aventures qui auraient pu inspirer Homère (J’ai bien dit Homère et pas Homer). Au cours de ses aventure virtuelles, le Geek-Elfe rencontre des créatures toutes plus intéressantes les unes que les autres, chaque créature étant elle-même le pantin d’un geek enfermé seul dans sa chambre. Dans ce jeu- pardon, cette réalité virtuelle, des histoires se créent, des amitiés se font et se défont, certains vont jusqu’à se marier au cours d’une cérémonie grandiose. En gros, c’est Dallas.

Marceline la geek ne ressemble pas beaucoup à Eolia son Elfe

Il est cependant des WOW-eurs (oui, je suis un mec comme ça, j’acronymise et je -eurise au feeling) qui ne se marieront jamais. A peine rencontreront-ils d’autres créatures, si ce n’est pour les attaquer, leur couper les la bourse et récupérer leur pécule. Ces créatures seront souvent des nains, jaunes et méchants et leur geek ne WOW-ise (si-si) pas pour le plaisir: on l’y force. Je sens mon lectorat de moins de 15 ans s’exciter à l’idée d’être obligé de jouer à WOW (wé tro kool jV secher l’ecol et on vaPAN! - Non, sale gosse, tu ne vas rien du tout.) donc je vais calmer certaines ardeurs. Tel Dieu qui créa l’homme à son image, ces nains jaunes et méchant sont en réalité des prisonniers chinois (Rooh Pierre!) du camp de rééducation par le travail de Jixi, en Chine donc.

GeekVille, le fleuron du service pénitentiaire chinois

C’est en effet le dernier buzz du moment. Des prisonniers chinois sont forcés par leur geoliers à jouer à WOW près de 12 heures par jour afin de récolter  du WOW-money (non, je ne sais pas comment ça s’appelle.) qui, une fois converti en monnaie réelle, finira dans la poche de ces derniers. Je vois toujours un ou deux petits boutonneux qui s’agitent au fond donc je précise: Ces prisonniers ne font pas que casser des cailloux online, ils cassent aussi des cailloux IRL (In Real Life) – quand on vous dit que les chinois se spécialisent - donc pour ceux que ça intéresse toujours, j’ai en tête un ou deux Justin Bieber chinois que vous pouvez crucifier. Avec un peu de bol, vous finirez à Jixi!

Pensez à faire ça sur le sol Chinois, sinon ça sert à rien.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 153 followers

%d bloggers like this: